Weeeb

Notre écosystème rejoint l’équipe de France French Tech


C’est un travail de longue haleine qui a porté ses fruits le lundi 25 juillet 2016.


Notre écosystème rejoint l’équipe de France French Tech
Et la bonne nouvelle est venue d’Emmanuel Macron en personne, accompagné par Axelle Lemaire… Les agglomérations d’Angoulême, La Rochelle, Niort et Poitiers sont désormais labellisées Réseau thématique Edutainment par la mission French Tech. Une reconnaissance prestigieuse pour notre territoire !

Pourquoi ce label est-il si important ?
Parce qu’il met en lumière les savoir faire des startups françaises. Parce qu’il offre une visibilité internationale aux territoires reconnus pour leur dynamisme entreprenarial. Parce qu’il permet aux entreprises de ces territoires d’accéder à de nouveaux marchés et de nouvelles sources de financement. Pour toutes ces raisons, la reconnaissance du Ministère de l’Economie envers notre écosystème numérique est une (très) bonne nouvelle.
Concrètement, c’est :
1/ Une reconnaissance des savoir-faire et compétences locales jusque là méconnues et pourtant remarquables
2/ L’accès à un réseau national de 14 autres écosystèmes équivalents avec qui échanger, s’inspirer, co-construire (on est plus forts à plusieurs !)
3/ L’opportunité de mettre en place une nouvelle feuille de route pour programmer des actions estampillées French Tech destinées au financement, au recrutement et à l’internationalisation de nos startups.

L’Edutainment : un marché prometteur

La labellisation est un véritable coup de projecteur sur les acteurs de notre écosystème regroupés autour d’une thématique d’avenir : l’Edutainment (contraction de « Education » et « Entertainment »). Derrière cet anglicisme se cachent des technologies (le jeu vidéo, l’image, le son, la réalité virtuelle et augmentée, etc.) qui bouleversent le marché de l’apprentissage en proposant de nouvelles formes de contenus, entraînant la transformation numérique de plusieurs secteurs comme l’éducation, la formation continue, le tourisme, la culture …

Les agglomérations d’Angoulême, La Rochelle, Niort et Poitiers ont de nombreux atouts dans ce domaine : des donneurs d’ordre, laboratoires de recherche et de transfert technologique, des événements, des accélérateurs, des financeurs, des entreprises et des Startups. Tous ont répondu favorablement à l’appel du SPN afin de s’inscrire dans une dynamique de projet commun et de structuration de notre territoire. 219 personnes ont soutenu la candidature portée par le SPN via une campagne web sur ces dernières semaines et des personnalités emblématiques parmi les entrepreneurs et élus ont activement participé à l’obtention du fameux label.



Un réseau d’entrepreneurs engagés

Soutenue par la Région et les quatre agglomérations, la démarche initiée par le SPN depuis 2014 autour du mouvement French Tech a permis de mettre en avant la diversité et la complémentarité des acteurs de notre écosystème numérique. Le SPN a notamment recensé plus de 50 entreprises et Startups dans le domaine de l’Edutainment.
« Cette labellisation est une étape importante de franchie dans la reconnaissance de notre filière régionale Edutainment, confirme Vincent Percevault, président du SPN et dirigeant de G4F. Nous avons une filière structurée autour du sujet, le fait que Bercy en soit désormais convaincu et que nous entrions sur la carte de France de la FrenchTech est une vraie récompense pour l’équipe du SPN qui travaille sur le sujet depuis plusieurs années. C’est aussi une formidable impulsion donnée à notre association dans sa démarche d’accompagnement et de fédération des entreprises régionales du numérique. Maintenant, au travail ! »

Avec lui, d’autres ambassadeurs comme Frédérique Doumic (OUAT Entertainment), Jean-Marc Merriaux (Canopé), Dominique Hummel (Futuroscope), Thomas Ollivier (MAIF), Jean-François Cerisier (Université Poitiers), Jean-Marc Ogier (Université La Rochelle), Michaël Gouin (Activkonnect), Max Tessier (Ubidreams), Jérome Petit (SERLI), Delphine Lechat (Hippocampe Studio), Benoit Renard (Coureo), Jean-Christophe Gilbert (Weeeb), Robert Crépeau (TEDELEC) et Frédéric Rolland-Porché (Equilibre Games) ont construit et soutenu le projet défendu devant Bercy.

De nouvelles perspectives pour notre écosystème

Le SPN et l’ensemble des acteurs identifiés sur la thématique ont désormais 2 ans pour mettre en place une gouvernance pilotée par les entrepreneurs eux-même et co-construire avec les 14 autres écosystèmes forts une feuille de route afin de donner une visibilité internationale au réseau thématique.

Dès la rentrée, une réunion orchestrée par le Ministère de l’Economie va nous permettre de rencontrer les autres écosystèmes et de bâtir une feuille de route collective. Le SPN organisera en parallèle des workshops dédié à l’Edutainment sur chacune des 4 agglomérations. Par ailleurs, un comité de pilotage sera mis en place avec les entrepreneurs pour définir le plan d’actions 2016/2018.

On croyait que le plus difficile était derrière nous. Finalement, le plus excitant est à venir !